« Notre deuxième maison »

Autour de l'ancienne bibliothèque et de Monsieur Gui

Ici, c’était le centre de ma vie !
Ismaël

Pendant 166 ans, un espace collectif destiné à la jeunesse principalement, a pris vie au 17-21 de la rue Goossens. Les habitants de Pogge l’appellent familièrement « la bibliothèque », fonction principale du lieu au moment de sa fermeture, le 6 avril 2011.

 

Cette fermeture a représenté un séisme pour ceux d’ici et depuis, rien n’a été fait pour rendre compte de cette place unique dans l’histoire de ce quartier populaire de Bruxelles. C’est l’objet de cette modeste exposition : que l’histoire ne s’éteigne pas avec ceux qui l’ont vécue, qu’elle ne soit pas que des mots dans une conversation.

 

Le souvenir de moments heureux de partage et d’apprentissage chez beaucoup transcende la simple description de cette frégate de briques et de béton : découpé en 5 bâtiments, leurs plus de 1000 m² s’enroulaient autour d’une grande cour tapie de plantes, d’arbres pour atterrir avec douceur au pied du vénérable théâtre Vermeulen.

 

L’on a compté depuis les années 30’s, sous l’impulsion d’André Vermeulen, jusqu’à 9 groupes de mouvements de jeunesse (le Patro avec 120 jeunes, six groupes scouts, le Chiro, les Rodekaapjes), une section de « Vie Féminine » et de la « Jeunesse Ouvrière Chrétienne » (JOC), deux groupes de majorettes, un orchestre («  le Big Bazar »), un atelier de céramique, trois cafés (« le Big brol », « l’Atre », « Notre cercle »), un atelier bois, plusieurs clubs de ping-pong, une maison des jeunes, une bibliothèque avec plusieurs sections, un atelier photo, une salle informatique, une école de devoirs, une salle de kickers, un théâtre, une salle des fêtes. « C’était un brol qui marchait bien ! » conclut Suzanne. « Ici, il y avait tout Bruxelles ! » ajoute Ismaël.

 

Cette exposition, aux fenêtres de la rue Goossens, s’appuie sur des photographies prêtées par l’abbé Gui Deneyer, cheville ouvrière de l’endroit depuis 1957 et décédé récemment. Il résidait rue Goossens, lui-même, et était connu des habitants qui le surnommaient affectueusement « le boss », « Monsieur Gui » ou tout simplement « Gui. » Il était un phare pour les familles, notamment celles qui avaient quitté le soleil de leur pays pour rejoindre la Belgique. Il écoutait les mots et les silences, avait les gestes et la main large de la vie. Courageux et décidé face aux difficultés, il a ainsi tressé à cette bibliothèque une couronne de noblesse encore palpable aujourd’hui. Ici, un homme a fait grandir tout un quartier.

 

Pour cette exposition, principalement 13 entretiens ont été réalisés avec des anciens pour prendre la mesure de cette aventure hors du commun, éclat d’un météore allumé sans motif autre que sa présence. C’est donc à un voyage modeste et fulgurant auquel vous êtes invité, comment des gens que nous tenons souvent pour des invisibles embrassent la société. Il nous reste tant à apprendre.

 

Emmanuel Massart

Merci à eux, à Ismaël (ancien président de la maison des jeunes), Suzanne et Willy (anciens de « Vie féminine » et de la « JOC », actifs dès les années 40’s), Suzann (membre de 1992 à 2004, à l’âge de 18 ans), Kaltouma et Zara Issaka (membres entre la fin des années 80 et la fin des années 90), Stéphane (premier animateur de la maison des jeunes de 1976 à 1991), Gui (animateur de l’espace de 1957 à 2011, à l’âge de 79 ans), Nicole (membre en 2011, à l’âge de 12 ans), Nora (membre de 1995 à 2001, à l’âge de 12 ans), Mehmet (membre jusqu’à 2011, à l’âge de 12 ans), Amel (membre de 1976 à 1983, à l’âge de 15 ans et ensuite revenue comme maman), Ercan (ancien membre), Gallia (maman, a fréquenté la bibliothèque de 1995 à 2003 avec ses filles), Gulcen (membre de 1978 à 1985, à l’âge de 16 ans), Stéphane (actuel responsable du service culture de la commune), Philippe (festival « Alles is Just ») et Saskia (photographe).

 

Merci à eux, aux habitants de la rue Goossens qui nous ont prêté avec enthousiasme un bout de leurs fenêtres pour que vivent encore ces paroles et ces images devant nous.

Exposition avec des témoignages
du quartier et des images d'archive

Du 30 avril au 30 juin

26 maisons participent
dans la rue Goossens à Schaerbeek
Accès libre

D'autres images d'archives sont visibles à l'habitat groupé Casa Nova (17 rue Goossens) les week-ends et sur rendez-vous.

Ouverture du théâtre Vermeulen : 1898
Collection de la bibliothèque : environ 60.000 livres en 2011
Membres : 1500 inscrits en 2011
Nombre de prêts de livres : 51.800 en 2008
Une exposition proposée par Emmanuel Massart, habitant du quartier, avec le soutien de Ismaël, Amel et Suzanne, anciens de la bibliothèque.

 

Composition graphique de l’exposition : Lara Denil. (MADE-iN-KiT)

 

Le financement provient du budget participatif du contrat de quartier Pogge, piloté par Renovas Asbl. Un grand merci à Rachida, Merlijn, Hakim, Estelle, Clément, Edith et Nicolas.

 

Contact et
visite commentée
Emmanuel
expo-bibliotheque@gmx.com
02 / 494 01 25